banniere-Lambert-RH
Accueil / Actualité / Le recrutement...Ouf

Le recrutement...Ouf

En tant qu’employeur, comment doit-on gérer adéquatement le fait de ne plus recevoir autant de CV qu’autrefois lors d’un affichage de poste?
Partager cet article
4 décembre 2019

Vicky Gélinas

À travers les années, le marché de l’emploi a énormément évolué et le recrutement tout autant! Il fut une époque, lors d’un affichage de poste, où nous recevions une tonne de CV et nous avions l’opportunité d’y faire un choix. Depuis plusieurs années déjà, c’est tout le contraire! Nous pourrions même affirmer que la tendance s’est inversée. Suivant cette réalité, comment gérer adéquatement cette situation autant du côté des employeurs que des candidats en recherche d’emploi?

Il m’arrive fréquemment, lors de processus de recrutement, de recevoir des candidats qui m’avouent être dans plusieurs processus à la fois et avoir déjà quelques offres d’emploi sous la main. Une fois, lors d’un recrutement pour un poste clé, un candidat n’était pas certain d’avoir le temps de venir me rencontrer en entrevue, car il en avait 7 de prévues dans la même semaine. Mais la pire fois c’était un candidat qui avait 3 entrevues de prévues dans d’autres entreprises, 2 offres d’emploi sous la main et la journée même, il avait vu une annonce pour un emploi et il voulait prendre le temps d’appeler l’entreprise afin d’évaluer ses chances. Ouch! Disons que cela donne l’impression que le sentiment de loyauté s’effrite, mais est-ce réellement le cas? 

À certains égards, cette nouvelle réalité peut laisser un goût amer aux recruteurs, mais est-ce réellement un manque de loyauté ou de savoir-vivre? Je ne crois pas! 


Les candidats demeurent souvent très transparents dans leurs démarches, ce qui est grandement apprécié. Cette transparence permet aux entreprises de promouvoir leurs postes et tenter leur chance, car le candidat s’apprête à faire son choix. De plus, je peux vous confirmer que les candidats désirent choisir le meilleur employeur pour eux afin de réaliser leurs aspirations professionnelles et avoir le sentiment d’être enfin à la bonne place. La question demeure… Est-ce réellement la bonne place? Est-ce que ce qui a été dit lors du processus de recrutement se réalisera réellement ? Seul l’avenir nous le dira!

La pénurie de main d’œuvre pousse les entreprises à vouloir s’adjoindre les meilleurs talents, ce qui est tout à fait normal. Sachant que 20% de la population est en recherche active d’emploi, 60% demeurent ouverts à de nouvelles propositions et 20% sont totalement fermés à changer d’emploi, cela laisse un large bassin de potentielles recrues! Donc, 80% de la population active a un intérêt à changer d’emploi, mais pas à n’importe quel prix! Les candidats s’attendent à être approchés par des chasseurs de têtes et ils le sont régulièrement! Mais qu’est-ce qui pousse les meilleurs talents à quitter leur employeur? 


Lors de mes entrevues, les raisons évoquées pour quitter leur emploi s’énumèrent de cette façon : une mauvaise ambiance de travail, une mauvaise gestion, un manque de structure dans l’organisation, une rémunération inadéquate, une diminution de la motivation (qui est souvent le résultat des éléments précédents), la difficulté à concilier le travail et la famille, une surcharge de travail, une vision différente des activités de l’entreprise ou de l’avenir… Est-ce possible d’être proactif en considérant cette information précieuse? Je crois que oui! 

Comment pouvons-nous attirer et fidéliser nos employés? Certainement en analysant notre marque employeur dans un premier temps. La première question à se poser est comment notre organisation est connue ou reconnue? Est-ce en étant le leader sur le marché? En commanditant des événements/projets? Sommes-nous d’envergure internationale? Par la qualité de nos produits? En deuxième lieu, il est nécessaire d’identifier ce que l’on peut offrir aux employés. Est-ce un horaire de travail flexible? Du télétravail? Une rémunération globale au-delà de la compétition? Des activités sociales extraordinaires, etc. En troisième position, nous devons mettre en valeur les attributs du poste telles l’autonomie dans les tâches, la mobilité, la formation interne et externe permettant aux employés de « grandir » dans l’organisation… 

Bien définir comment nous désirons nous démarquer comme employeur permet d’attirer les talents qui nous ressemblent et qui seront motivés par le projet collectif. Lorsque nous définissons bien notre marque employeur, ça mobilise nos employés et suscite l’intérêt des candidats. De plus, il est nécessaire, comme entreprise de cibler les principaux irritants de nos employés afin de les éliminer ou, à tout le moins, de les atténuer. 

Soyez près de vos employés, adopter des communications dynamiques transparentes et mobilisantes.  Intéressez-vous à eux, gardez la porte ouverte et montrez de la disponibilité afin de remédier à différentes problématiques.  Sollicitez leurs opinions, car ce qu’ils souhaitent par-dessus tout c’est d’être considéré comme un membre important de l’équipe en contribuant au succès collectif.  Le milieu de travail n’est plus et ne doit plus qu’être un milieu de travail, c’est un milieu de vie!

Cette nouvelle réalité est certainement un énorme enjeu pour la plupart des organisations.  Le fait de passer une petite annonce dans le journal est maintenant bien loin de garantir le succès d’un processus de recrutement… Les défis sont présents, mais le meilleur atout que pourrait se doter une entreprise est de bien se définir comme employeur.


À propos de l’auteure :

 

Vicky Gélinas, CRHAVicky Gélinas, CRHA est détentrice d’un baccalauréat en administration des affaires, profil ressources humaines, de l’Université du Québec à Trois-Rivières en 2009. Dans le but d’augmenter et de diversifier ses compétences, elle a ajouté un certificat en santé et sécurité à son bagage académique. Elle partage sa passion à travers le recrutement, les exercices d’équité salariale, le reclassement, la chasse de tête et le support aux ressources humaines pour les différentes PME de la région. Depuis son arrivée chez Lambert Ressources humaines, en 2010, Vicky s’est démarquée en développant des relations basées sur la confiance et la transparence.


Depuis 1991, Lambert Ressources humaines s’est bâti une solide réputation en matière de recrutement, de location de personnel et de gestion des ressources humaines à Drummondville, Saint-Hyacinthe, Trois-Rivières et les environs. Cliquez ici pour consulter nos offres d’emploi!

 

Suivez-nous :linkedIN-mobileinstagram_LRH_mobile